Sport pour tous

 

L’âge n’est pas un frein au sport :

Il faut pratiquer une APS adaptée à sa condition physique et encadrée.

• Pour les jeunes de 5 à 17 ans

• Pour les adultes de 18 à 64 ans

• Pour les adultes âgés de 65 ans et plus

L’âge ne constitue en aucun cas un obstacle. Toutefois, il est recommandé de :

– connaitre ses limites  
– choisir une activité adaptée  
– démarrer progressivement 
– pratiquer une activité encadrée 

Quel que soit votre âge, des étirements doivent être effectuées après l’effort, sur un muscle au repos, non victime de micro-lésions. S’étirer après une APS diminue le risque d’apparition de crampes et de courbatures et favorise la récupération de l’élasticité musculaire et la mobilité des articulations. 

Vous êtes enceinte ? Les APS ne vous sont pas interdites !
Pour une femme enceinte, une APS devra être pratiquée de façon modérée en privilégiant les sports bénéfiques comme la marche et la natation mais aussi des activités comme le yoga ou le stretching. 
Les femmes enceintes ou qui viennent d’accoucher doivent prendre des précautions supplémentaires et obtenir l’avis d’un médecin avant de s’efforcer d’atteindre les niveaux d’exercice physique recommandés.

Le handicap, quel qu’il soit, ne constitue plus un facteur limitant.

La reconnaissance du sportif handicapé et la possibilité pour lui de pratiquer l’activité sportive de son choix font partie des domaines qui ont beaucoup progressé ces dernières années. Le sport est un outil de promotion individuelle, d’intégration sociale et professionnelle de plus en plus accessible à tous, quel que soit le handicap de départ. 

Lien vers la Fédération Française Handisport
Lien vers la Fédération Française du Sport Adapté